abc job emploi

La France vue par un binational

Mardi, 03 Décembre 2013 18:36

Si la France compte, dans ses rangs, de nombreux immigrés qui ont contribué à la richesse et à la diversité du pays, elle compte aussi de nombreux binationaux, qui portent souvent un regard utile sur notre pays parce qu'il est nuancé.


Hassan Hachem, entrepreneur franco-libanais partage cette relation avec la France.

Hassan Hachem a poursuivi toute sa scolarité dans des établissements français et a terminé e ses études par un diplôme d'architecte DPLG à l'Université de Paris Tolbiac.
« Evidement, ce parcours a durablement façonné ma façon de penser, ma vision de l'architecture, de voir le monde et même quelque part d'envisager les affaires.
Même si je suis établi au Liban, la France demeure profondément  ancrée en moiSa stabilité, sa qualité de vie, la solidité de son économie sont des éléments précieux dans un monde qui devient de plus en plus incertain. En dépit de la crise de la dette, artificiellement gonflée par les spéculateurs et les médias, grâce à des éléments extérieurs (réelle crise de la dette grecque ou irlandaise), la situation de la France n'a pas tant changé que cela. C'est un vieux pays où il fait bon vivre, un véritable  Etat de droit . Il n'est pas inutile de le rappeler dans le contexte actuel de crise de confiance.

Ensuite, mon attachement à la France est également  une réelle adhésion à ses valeurs : je me retrouve totalement dans la devise nationale (liberté, égalité, fraternité). C'est peut être lorsque je suis à l'étranger que je me rends compte à quel point, mes valeurs, nos valeurs (celles des Français) m'ont été transmises par ce pays. L'amour du travail bien fait, l'ambition « positive » (celle qui donne la force de réussir), l' entreprenariat, le sens du bien commun, les valeurs démocratiques, tout cela  est au cœur de la culture française et je m'y retrouve pleinement. Mais, je regrette que certaines des valeurs traditionnelles françaises comme la valeur de la famille tendent à s'estomper au profit de l'Etat providence. Paradoxalement, c'est peut-être les difficultés du modèle social français, qui amèneront les Français à se recentrer sur la famille. C'est dommage, mais sur le long terme, cela sera peut-être salutaire. »

Après, enchaîne Hassan Hachem, « j'ai des liens affectifs avec la France qui est un pays littéralement charmant . Cela commence par les Français  parmi lesquels je compte la moitié de mes amis, ces fameux Français qui, même s'ils sont jugés arrogants à l'étranger (c’est peut-être liée au statut d’ancienne puissance coloniale dont ils sont issus), sont des personnes entières qui privilégient les relations authentiques et sont, la plupart du temps, fidèles en amitié. »

 

Devenez écolo !

mod_dbrss2 AJAX RSS Reader poweredbysimplepie